“Les crises, les bouleversements et la maladie ne surgissent pas par hasard. Ils nous servent d’indicateurs pour rectifier une trajectoire, explorer de nouvelles orientations, expérimenter un autre chemin de vie”.

Cette citation de Carl Gustav Jung pourrait s’appliquer à ce que nous vivons actuellement. En effet, le confinement COVID-19 imposé par le Gouvernement nous oblige à explorer de nouvelles façons de travailler et nous force à sortir de notre zone de confort.

Alors que beaucoup d’entreprises ont déjà recours depuis de nombreuses années au télétravail, leur temps d’adaptation a été beaucoup plus rapide que d’autres, réticentes au plus haut degré, mais qui y sont désormais contraintes, sous peine de chômage technique, partiel ou total, donc de baisse d’activité, voire de fermeture définitive si le confinement devait s’étendre sur plusieurs mois…

 

Alors, comment faciliter ce changement radical par un management efficace ? Voici quelques clés…

 

1. Adopter une attitude positive

Cette période est certainement celle qui va révéler les très bons managers, car il faut gérer le stress général ambiant, la peur de l’isolement, la peur de ne pas trouver ses repères chez soi, de ne pas s’en sortir avec ses enfants à garder… tout en continuant à être performant. Il vous faut aussi penser aux réticents : alors que beaucoup de vos collaborateurs vous sollicitent depuis longtemps pour télétravailler, d’autres en revanche s’y refusent totalement… Et bien, aujourd’hui vous devez composer avec tout ça…

Il vous faudra donc adopter une attitude positive. Vous devez rassurer vos collaborateurs en appuyant sur tous les points positifs de cette situation… Ils ne sont pas évidents dès le départ, mais plus vous vous creuserez les méninges et plus vous en trouverez…
Comme le disait Epictète bien avant JC : “Ce ne sont pas les événements qui troublent les hommes, mais l’idée qu’ils s’en font.” C’est donc votre rôle de dédramatiser la situation…

 

2. Faire confiance à ses collaborateurs

Ce qui tracasse nombre de managers que je rencontre au quotidien c’est le manque de confiance qu’ils ont en leurs collaborateurs, d’autant plus s’ils ne sont pas attelés à un bureau à quelques mètres du leur. Considérez chacun de vos collaborateurs comme une personne unique, utile, et efficace, et votre confiance sera déjà renforcée.

 

3. Oublier la distance et adopter une communication efficace

Parce qu’il y a distance, vous allez devoir mettre en place une communication efficace.

  • Ne contactez vos collaborateurs que si il y a urgence et non pas toutes les deux minutes.
  • Ne pestez pas si l’on ne vous répond pas de suite : il (ou elle) est peut-être déjà en ligne, ou sur un dossier qui lui demande de la concentration, ou tout simplement aux toilettes… (eh oui, à la maison aussi c’est autorisé de s’y rendre… 😉
  • Demandez régulièrement s’il s’en sort dans son organisation avec les enfants à gérer et proposez, si besoin, de redistribuer les missions.
  • Soyez disponible et attentif à ses demandes, c’est peut-être un signal d’alarme… En tant que manager vous devez sentir ces choses-là…
  • En bref, vous devez instaurer une communication de proximité tout en étant à distance, c’est toute la beauté et la subtilité du job.

 

4. Donner des consignes claires et ne pas surcharger de travail

Si vos consignes sont claires, les échanges seront moins fréquents avec vos collaborateurs et le travail sera fait en temps et en heure… Sauf si vous surchargez leurs journées, en donnant du travail en masse sans fixer de deadline… Vous risquez de noyer vos collaborateurs et de les perdre… et pas que de vue…
Ce point est donc entièrement lié au suivant… (point 5)

 

5. Instaurer le droit à la déconnexion

Vous devez mettre en garde vos collaborateurs sur les effets pervers du travail à domicile : on sait quand on commence, on ne sait plus quand on s’arrête… Le droit à la déconnexion est primordiale pour trouver de l’efficacité dans le rendu. C’est donc à vous de poser les limites et de revoir la charge de travail ou à former vos collaborateurs sur la gestion des tâches et l’organisation d’une journée type. Il en va de votre responsabilité.

 

6. Vérifier que le travail est fait, ajuster si besoin et remercier

Le dicton dit : “ La confiance et la délégation n’empêchent pas le contrôle”. Contrôler c’est donner du crédit au travail de vos collaborateurs, c’est vous donner la possibilité d’évaluer leur montée en compétences, de palier aux éventuels besoins en formation, d’apporter votre expertise et de faire ce pourquoi on vous rémunère en partie : assurer la performance de vos équipes. Enfin, c’est également l’occasion, de féliciter et de remercier vos collaborateurs pour les efforts consentis et pour l’excellent travail qu’ils auront fourni pendant cette période de confinement.

En conclusion, la vie nous donne chaque jour des bonnes raisons de faire ce que l’on aime et nous pousse régulièrement à nous remettre en question. Cette étape, même si elle n’était pas programmée dans notre mindset doit être un tremplin pour améliorer notre façon de travailler, notre façon de manager et entrer enfin dans l’entreprise du futur ! Alors remercions la Vie !

Thierry Chausse

One Comment

  • verdier dit :

    merci Thierry, plus de 30 à télétravailler et cela se déroule bien, bonnes réactions et belle réactivité. je ferai effectivement un point vendredi avec tous pour avoir les retours … bon courage !

Leave a Reply